baleine

LA SAISON DES BALEINES

Les baleines sont arrivées, préparez vos masques et vos tubas…

Voilà quelques années que les baleines à bosse apprécient en grand nombre les eaux de Polynésie Française. Elles nous rendaient déjà visite à Rurutu depuis de nombreuses années, mais elles viennent dorénavant jusqu’aux îles de la Société pour le grand plaisir de chacun. Nous sommes à la mi-août et les voilà arrivées dans les îles Sous-Le-Vent.

Seules ou en groupes restreints, fuyant le froid extrême de l’Antarctique, elles arrivent en cette période après avoir parcouru des milliers de kilomètres. Une migration qui a cela d’étrange que, dans le règne animal, elle est la seule concernant de petits groupes d’individus voire des individus isolés. Toutes les autres espèces migratoires se déplacent en effet en groupes importants.

Visibles de la terre comme de la mer, elles attirent les curieux comme les passionnés. Pour ceux qui prennent la mer, l’objectif est alors d’aller à leur rencontre, bien entendu en respectant les consignes de sécurité, pour vivre une expérience que l’on n’oublie pas dans une vie et pouvoir la raconter…

J’ai eu la chance de participer à une de ces matinées de rencontre, où une maman accompagnée de son baleineau s’est prêtée à un jeu bien surprenant en notre compagnie, entre Tahiti et Moorea. C’est en effet une véritable partie de cache-cache qui s’est se déroulée devant mes yeux entre elle et les quelques bateaux présents. Le cétacé s’amusant visiblement de disparaître dans les profondeurs de l’océan pour réapparaître quelques milles plus loin avant de disparaître à nouveau…

Seuls les curieux les plus intuitifs, ceux ayant pris la bonne direction, ayant alors la chance de pouvoir se mettre à l’eau l’espace d’un instant pour faire quelques nages en leur compagnie. Car cela aussi, en suivant les conseils d’une accompagnatrice expérimentée, j’ai eu la chance de le vivre…

Lilliputienne à côté de Moby Dick… Chercher la baleine… La deviner sous mes palmes en voyant le fond changer de couleur… Ne pas paniquer… La laisser faire… Ne pas fuir non plus devant son baleineau plus entreprenant qui vient vers moi, museau en avant… Remonter dans le bateau… Deviner l’orientation qu’elle a décidé de prendre pour s’amuser de nous… À se demander d’elle ou des bateaux suiveurs, qui sont les plus curieux… Jusqu’à ce que, par sa disparition définitive dans les abîmes, elle nous signifie « il suffit »…

La saison des baleines commence, quelques mois durant lesquels les croisiéristes de Polynésie auront de grande chance de vivre une expérience inoubliable…

Alors, à vos bateaux !